Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de la Finance > Epargne > Les différents types de livrets bancaires

Les différents types de livrets bancaires

Il n’y a pas d’âge pour commencer à faire des économies. Et alors que certaines personnes choisissent de se tourner vers les investissements immobiliers et les assurances vie, d’autres préfèrent les épargnes bancaires classiques que sont les livrets. Quelle formule vous conviendra le plus ?

Les différents types de livrets bancaires

Les avantages des livrets

Entre les bourses, les placements immobiliers ou encore les livrets… Il y a de quoi vraiment perdre son latin en matière d’épargne, surtout si l’on ne connaît rien en la matière. Le choix risque vraiment d’être difficile. C’est pourquoi, plus sûrs et mieux maîtrisés, les placements bancaires, notamment les livrets, sont encore les plus sollicités par les Français. S’étalant sur une durée de temps bien déterminée, cet investissement génèrera avec certitude des intérêts.

Par la suite, la somme économisée peut être utilisée pour la concrétisation de votre projet immobilier, pour payer les études de vos enfants ou tout simplement en complément de votre retraite. Mais comment être sûr de choisir le livret le plus rentable ? En se faisant conseiller par son gestionnaire de compte. À noter d’ailleurs que chaque personne est entièrement libre d’ouvrir un compte épargne dans un autre établissement financier, sans en informer sa banque.

Les livrets A et autres livrets épargne

Même si son taux n’a cessé d’être révisé à la baisse ces dernières décennies, le livret A est encore aujourd’hui le placement préféré des Français. C’est à ce jour l’épargne la plus sûre avec zéro risque. Ses intérêts sont calculés chaque quinzaine et sont exonérés d'impôts sur le revenu et de prélèvements sociaux. Qui plus est, 10 euros suffisent largement pour être le titulaire d’un livret A. Son seul inconvénient : on a fixé un plafond de 22 950 euros pour tout détenteur de ce compte épargne.

Tout comme le A, d'autres livrets permettent de disposer de votre argent chaque fois que vous le désirez. Il s'agit du livret B (Caisse d'Epargne et Banque Postale) ou de tout autre compte sur livret que proposent les banques. À son ouverture, la cotisation minimale est de 15 €, sans aucune limite pour les dépôts. Par contre, la fixation de son taux d’intérêt n’est pas réglementée par l’État français, mais dépendra entièrement de l’établissement bancaire. Le pourcentage peut ainsi facilement varier d’un organisme à un autre. En outre, les intérêts sont fiscalisés et soumis aux prélèvements sociaux.

Enfin, comme son nom l’indique le livret jeune s’adresse aux adolescents et aux jeunes adultes de 12 à 25 ans. Avec le même mode de fonctionnement que le Livret A, cette formule d’épargne est sous la forme d’un compte bloqué, pour être transféré plus tard sur un compte bancaire. L’atout principal du livret jeune ? Ses intérêts sont exonérés d’impôts.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : YyiN7Q

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires