Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de la Finance > Financement > LOA, LLD auto : quelles différences ? Quelle est la solution la plus intéressante financièrement ?

LOA, LLD auto : quelles différences ? Quelle est la solution la plus intéressante financièrement ?

LOA, LLD auto : quelles différences ? Quelle est la solution la plus intéressante financièrement ?

La location avec option d'achat (LOA) auto, aussi appelée leasing auto, location avec promesse de vente ou crédit-bail, et la location longue durée (LLD) auto désignent deux manières de prendre possession d’un véhicule neuf sans avoir à l’acheter. L’utilisateur n’est donc pas propriétaire de la voiture mais locataire. Il paie des loyers, en général chaque mois, en contrepartie de son utilisation. Si la LOA et LLD auto sont des formes de location longue durée, elles se distinguent néanmoins en particulier car la LOA permet d’acheter le véhicule à la fin du contrat alors qu’il y a une obligation de restitution avec la LLD. Tout savoir sur la LOA et LLD auto.

Les principales différences entre la LOA et la LLD

La faculté d’acheter ou non le véhicule à la fin de la location longue durée

Si la location avec option d'achat (LOA) et la location longue durée (LLD) auto sont deux formules qui permettent d’utiliser un véhicule neuf sans avoir à l’acheter, l’une des principales différences entre ces deux formes de location réside dans le fait qu’il est possible, avec la LOA, pour l’utilisateur d’acheter à la fin de son contrat la voiture qu’il a louée, c’est ce que l’on appelle l’ « option d’achat ». À noter que certaines enseignes commerciales, banques ou établissements de crédit qui pratiquent la LOA donnent la possibilité à l’utilisateur d’acheter leur véhicule en cours de contrat, et pas seulement à la fin. Dans le cadre de la LLD, cette solution n’est pas possible. Le contrat stipule en effet que le véhicule doit être restitué au bailleur une fois le contrat terminé.

Ainsi, la LOA laisse le choix d’acquérir un véhicule de manière temporaire (une durée qui peut aller de 2 à 6 ans généralement) ou durable, tandis que la LLD permet de bénéficier d’une utilisation seulement temporaire du véhicule (en principe entre 1 et 5 ans).

Un nombre de kilomètres déterminé à l’avance

À la différence de la LOA, la LLD comporte une contrainte par rapport au nombre de kilomètres qu’il est possible de parcourir. En effet, la LLD impose dans le contrat de départ un kilométrage maximum (le plus souvent une moyenne annuelle) que l’utilisateur ne doit pas dépasser. S’il le fait, il devra payer des frais supplémentaires qui s’ajoutent aux loyers mensuels ou trimestriels de location. Le montant de ces pénalités doit être mentionné dans le contrat de LLD signé par l’utilisateur.

Un dépôt de garantie avec des objectifs différents

Si vous souscrivez une LOA ou une LDD, le loueur du véhicule peut vous demander un dépôt de garantie. Ce dernier peut être une somme fixe ou correspondre à un pourcentage de la valeur du véhicule loué.

Dans le cas de la LOA qui offre la possibilité d’acheter le véhicule loué, ce dépôt de garanti est restitué si l’utilisateur ne souhaite pas acquérir le voiture. Dans le cas contraire, il est déduit du prix restant à payer pour l’achat du véhicule.

En revanche, avec la LDD, le dépôt de garantie peut ne pas vous être restitué à la fin du contrat de location. Cette mesure doit toutefois être clairement mentionnée dans le contrat de départ.

LOA, LLD : quelle est la formule la plus intéressante financièrement ?

La LOA et la LLD comportent toutes les deux des atouts d’un point de vue financier. L’une et l’autre de ces formules ont en effet l’avantage de ne pas à avoir à mobiliser son épargne ou d’avoir recours à un crédit classique, quelquefois difficile à obtenir selon sa situation et dont les mensualités peuvent être élevées, pour acheter un véhicule neuf. Elles permettent ainsi de mieux maîtriser son budget voiture puisque les loyers sont fixes et prévus à l’avance lors de la signature du contrat de location.

La LOA et la LLD peuvent aussi prévoir dans les loyers mensuels versés par l’utilisateur la prise en charge des coûts liés à l’entretien du véhicule, à son assurance et à une assistance en cas de sinistre.

Néanmoins, comme la LLD ne permet pas d’acheter le véhicule à la fin du contrat, les loyers versés le sont à fonds perdu contrairement à la LOA où ils constituent au final un apport pour l’acquisition de la voiture puisque ces loyers sont déduits de sa valeur d’origine.

D’autre part, il est possible avec la LOA de mettre fin de manière anticipée au contrat, en particulier si l’utilisateur souhaite acheter le véhicule. Cette option n’est pas possible avec la LDD qui, donc, engage financièrement le signataire sur la durée totale du contrat, celle définie au départ de la location longue durée.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Dossiers similaires