Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de la Finance > Les Crédits > Crédit Immobilier > Quels sont les arguments pour un prêt immobilier ?

Quels sont les arguments pour un prêt immobilier ?

Quels sont les arguments pour un prêt immobilier ?

Pour arriver à l’obtention de votre crédit immobilier, vous devrez passer par différentes étapes. Parmi ces étapes, il y a la négociation avec le banquier qui vous permet de profiter de conditions plus avantageuses comme un taux d’intérêt à la baisse, la suppression des frais de dossier ou l’absence de pénalités de remboursement anticipé. Pour faire pencher la balance de votre côté, vous avez besoin de vous parer d’arguments solides. Pour vous aider, voici quelques pistes à explorer.

L’importance de l’apport personnel dans la négociation

Bien que les banques puissent parfois accorder des prêts immobiliers sans apport, cela est devenu une pratique assez rare qui ne concerne que les investisseurs ayant un projet vraiment fiable. Lorsque vous n’avez pas d’apport à mettre en jeu, vous partez donc avec un handicap. En effet, l’établissement sera obligé de financer à la fois l’achat de votre bien et les frais annexes et cela augmente considérablement les risques à ses yeux. Vous n’avez donc aucune chance d’obtenir un taux plus faible. Au contraire, votre taux est susceptible de grimper encore plus sans un minimum d’apport personnel. En principe, une somme représentant 10% du prix d’achat du bien suffit, mais dans la pratique, si vous souhaitez prendre le dessus durant la négociation, il est conseillé d’aller au-delà de ces 10%.

Un taux d’endettement faible pour réduire les risques

Vous l’avez surement remarqué, mais le risque de non-remboursement influence grandement la décision des banquiers quant à l’issue d’une demande de prêt immobilier. Lorsqu’elles ont l’impression que le demandeur risque d’avoir du mal à effectuer ses remboursements dans l’avenir, elles sont obligées de faire preuve de prudence en exigeant des garanties supplémentaires ou en augmentant le taux. Afin de démontrer à la banque qu’elle ne risque rien à vous prêter de l’argent, commencez par conserver un taux d’endettement faible. En affectant moins d’un tiers de vos revenus au remboursement de vos dettes, vous serez en mesure de profiter d’un reste à vivre confortable, vous évitant ainsi le surendettement. Un taux d’endettement de 15% au maximum fera de vous un excellent profil.

Une situation professionnelle stable pour assurer la pérennité des remboursements

Toujours pour se prémunir des risques de non-remboursement, les banques préfèrent traiter avec des emprunteurs dotés d’emplois stables comme les salariés en CDI ou les fonctionnaires. Ceux-ci auront en effet moins de chance de perdre leur travail et devront donc pouvoir assurer les mensualités jusqu’à la fin. Si vous avez la chance d’être en CDI ou de travailler pour la fonction publique, n’hésitez pas à mettre cela en avant. Il est plus intéressant pour l’organisme de vous prêter de l’argent en raison de cette stabilité professionnelle, alors autant vous en servir pour obtenir des conditions attractives.

La bonne gestion de ses finances pour prouver son sérieux

Parmi les arguments que vous pouvez avancer lors de la négociation de votre prêt, il y a la bonne gestion de vos finances. Bien gérer ses finances relève souvent du bon sens, ce qui donnera au banquier une bonne image de vous en tant qu’emprunteur. L’indicateur le plus parlant d’une bonne gestion est l’absence d’irrégularités dans les comptes courants. On parle surtout de découverts bancaires qui sont de nature à ternir votre dossier. Présenter le maximum de relevés de comptes prouvant que vous n’êtes jamais à découvert va vous aider lors de la négociation. Par la même occasion, montrez que vous êtes capable d’économiser en présentant un livret d’épargne bien fourni.

La fidélité : un argument à ne pas négliger

Lorsque vous recherchez un financement immobilier, il est normal de vouloir explorer toutes les possibilités. Cependant, avant de mettre en concurrence les organismes de prêt, votre premier réflexe serait de faire la demande auprès de votre propre banque. Dans ce cas, l’argument de la fidélité peut être soulevé à condition que vous ayez recours à un ou deux produits au sein de l’établissement.

 
 

Comparateur Crédit Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Dossiers similaires

  • Prêt immobilier pour travaux Prêt immobilier pour travaux Habituellement, le prêt immobilier est conclu dans le but d’effectuer un achat ou financer une construction de maison. Les propriétaires qui ont des travaux importants à effectuer sur leurs...
  • Le crédit sans apport pour un achat immobilier Le crédit sans apport pour un achat immobilier Les emprunteurs ayant déjà souscrit un crédit immobilier et ayant la possibilité d’en cumuler un deuxième sont de plus en plus tentés par l’investissement locatif ou la résidence...