Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de la Finance > Les Crédits > Crédit Immobilier > Caution ou une hypothèque pour un crédit immobilier ?

Caution ou une hypothèque pour un crédit immobilier ?

Caution ou une hypothèque pour un prêt immobilier ?

Prêter de l’argent à un emprunteur constitue un risque pour un organisme prêteur. Ce risque est d’autant plus élevé lorsqu’il est question d’un crédit immobilier dont les montants sont souvent très importants. Pour se protéger, la banque va alors exiger des garanties pouvant prendre la forme d’une hypothèque ou d’une caution. Laquelle de ces garanties choisir pour son prêt immobilier ? Réponses.

Hypothèque : mode de fonctionnement

Associée aux prêts immobiliers, l’hypothèque représente une solution de sécurité pour les banques en cas de non-remboursement des mensualités par le souscripteur. L’idée est de mettre en garantie un bien immobilier qui peut être saisi puis revendu par le créancier dans le cas où l’emprunteur n’honore pas le paiement de ses échéances dans les délais convenus. Il est impossible de réaliser cette hypothèque sans un cadre légal établi. L’opération est obligatoirement prise en charge par un notaire qui s’occupe de faire l’enregistrement au service de la publicité foncière. Cette démarche va confirmer l’hypothèque effective sur la maison. Il est possible pour un particulier de connaître ainsi la situation d’un bien immobilier en se renseignant auprès du centre des finances publiques.

Attention, hypothéquer une maison revient à payer des frais d’acquisition qui se composent entre autres des frais de notaire, des taxes, des impôts correspondants ainsi que des frais d’hypothèque eux-mêmes. La garantie est valable durant toute la durée du crédit immobilier. Une banque peut ainsi effectuer une saisie même si l’échéance de l’emprunt arrive dans quelques mois. Il faut attendre au moins un an après la fin des remboursements pour que l’hypothèque soit levée automatiquement. Toutefois, si l’emprunteur désire libérer son bien avant la date butoir, il peut procéder à des négociations auprès de sa banque, ce qui engendrera un certain nombre de frais.

Qu’est-ce qu’un cautionnement bancaire ?

Au même titre que l’hypothèque, la caution représente une garantie bancaire pouvant être utilisée dans le cadre d’un crédit immobilier. Assurée par un établissement financier, une assurance ou une mutuelle professionnelle, elle consiste à verser des cotisations auprès d’un fonds mutuel géré par l’établissement spécialisé qui se porte alors garant du crédit. Lorsque l’emprunteur connaît d'éventuelles difficultés au niveau des remboursements, la banque peut se retourner contre la caution afin d’exiger le versement des mensualités. Généralement, la caution représente entre 2 à 3% du montant total emprunté. Il faut savoir qu’il existe principalement deux types de cautionnements à savoir le cautionnement solidaire et le cautionnement hypothécaire.

Le cautionnement solidaire consiste à choisir une personne physique ou morale acceptant de se porter garant. Lorsqu’il est question d’une personne physique, la banque va d’abord s’assurer que la caution possède réellement les moyens suffisants pour s’engager. Le cautionnement hypothécaire pour sa part consiste à demander à une tierce personne de mettre en gage un bien réel lui appartenant qui pourra être saisi par la banque en cas de non-remboursement.

Que choisir entre l’hypothèque et la caution pour un crédit immobilier ?

La plupart du temps, les choix vont vers le cautionnement à titre de garantie d’un prêt immobilier, car il s’avère moins onéreux et plus facile à mettre en place qu’une hypothèque. En effet, il n’est pas nécessaire de payer les différents frais d’acquisition ni de passer devant le notaire pour authentifier l’acte. De plus, les fonds versés auprès de l’organisme de cautionnement sont récupérables à la fin du crédit. Toutefois, si la caution semble être plus intéressante, il arrive parfois que l’hypothèque soit parfois obligatoire. C’est le cas lors de la souscription à des prêts aidés comme le Prêt à taux zéro ou encore le Prêt à l’Accession Sociale. Idem dans le cadre d’un crédit immobilier sans apport financer à 110% par la banque.

 
 

Comparateur Crédit Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Dossiers similaires

  • Prêt conventionné : avantages et inconvénients Prêt conventionné : avantages et inconvénients Le prêt conventionné est un dispositif d’aide à l’accession à la propriété qui est accordé aux particuliers sans imposer le versement d’un apport personnel ni le respect de conditions de...
  • Quelle durée pour un prêt immobilier ? Quelle durée pour un prêt immobilier ? En matière de crédit immobilier, toutes les durées sont en principe possibles. Depuis les prêts de très courtes durées sur 5 ans aux crédits les plus longs de 30 ans, tout dépend du montant...
  • Peut-on cumuler deux prêts immobiliers ? Peut-on cumuler deux prêts immobiliers ? Le marché actuel semble particulièrement favorable à l’investissement immobilier et cela en raison d’un taux d’intérêt très bas. Les investisseurs sont donc tentés de profiter de ce...
  • Prêt immobilier quand on est déjà propriétaire Prêt immobilier quand on est déjà propriétaire De nombreux emprunteurs souhaitent se lancer dans un deuxième achat immobilier, que ce soit pour investir dans des logements locatifs ou acquérir une résidence secondaire.Comparateur Crédit...