Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de la Finance > Investissement > Comment acheter une maison neuve moins cher ?

Comment acheter une maison neuve moins cher ?

La question revient souvent dans les chaumières. Avec la réputation d'être hors de prix, nombreux sont ceux qui désespèrent de pouvoir accéder un jour à un logement neuf. D'où cette interrogation récurrente : comment trouver le moyen de faire baisser les prix du neuf ?

Comment acheter une maison neuve moins cher ?

Pourquoi le neuf est-il si onéreux ?

Pas de miracles. L'empilement des contraintes de tous ordres pousse spontanément le neuf à la hausse. Quelques explications à ce phénomène :

  • La raréfaction du foncier constructible est le premier des facteurs qui contribue à cette inflation. Malgré les dénégations des pouvoirs publics qui jurent leurs grands dieux de leur parfaite bonne volonté, il y a loin de la coupe aux lèvres. La volonté de densifier - ou au moins de ne pas gaspiller les ressources foncières et miter le paysage - se heurte fréquemment à la dure réalité locale. Entre des élus plus soucieux de leur réélection que d'un urbanisme triomphant, des riverains victimes du syndrome NYMBY (Not In My Back Yard : pas derrière chez moi), des finances de collectivités locales peu désireuses de nouvelles dépenses d'équipement, la convergence est souvent parfaite : tout le monde est d'accord sur le principe, mais ailleurs. Merveilles de la décentralisation.
  • Le coût des prestations d'ingénierie et des travaux est lui aussi à la hausse. Le diktat d'une réglementation bien pensante - bonne conseillère mais mauvaise payeuse - additionne les obligations et les surcoûts : étude thermique préalable au dépôt du permis de construire, parkings en nombre et souvent couverts ou enterrés, nouvelles règles thermiques, acoustiques, pré-équipement pour véhicules électriques, raccordement à la fibre optique ne sont que quelques indices de la performance attendue du logement neuf.
  • Quant à la commercialisation de cette production neuve, la conjoncture qui pèse sur les rythmes de vente incite à des dépenses marketing supplémentaires, génère des frais de portage et encourage à se tourner vers des méthodes ou prestataires de vente supposés plus efficaces et à coup sûr plus dispendieux.

Comment faire baisser son prix ?

Quadrature du cercle ou sexe des anges, la difficulté est réelle. Déterminer les pistes d'économie théoriques est un exercice d'école sympathique mais souvent improductif. Les principaux postes du prix de revient direct d'un ensemble immobilier sont en effet têtus et très peu malléables.

La rareté du foncier disponible milite davantage en faveur de sa hausse que de sa baisse, dans un pays où le dynamisme démographique et la multiplication des ménages (décohabitation, divorces, allongement de la durée de vie) pèse plus lourd que les timides et hasardeuses tentatives gouvernementales de modération (taxation des plus-values sur les terrains à bâtir, vente de biens publics avec décote pour le logement social). L'intervention d'aménageurs publics ne résout pas non plus la question de manière évidente.

Sur la technique, la pause normative annoncée n'a pas encore prouvé son entrée en vigueur et ne fera pas baisser le niveau actuel d'exigences (de l'inflation normative en France). Reste la piste d'autres filières constructives comme le bois ou le métal, mais avec des professionnels moins nombreux et moins formés, gages de prix de revient élevés.

La méthode commerciale classique ne pourra guère améliorer l'ordinaire : les équipes de vente des sociétés de promotion immobilière fonctionnent sur le même modèle depuis des décennies, les agences immobilières et les conseillers externes demandent des honoraires équivalents. Quant aux grosses structures spécialisées, leur schéma de vente et l'empilement des niveaux hiérarchiques et de rémunération pyramidale rendent leur intervention forcément très coûteuse.

Que reste-t-il en définitive comme piste exploitable, en dehors d'un parti pris de remise en cause radical des pratiques commerciales existantes ?

Une initiative de vente directe

Logement Direct est un prototype - déjà opérationnel - d'un nouveau mode de commercialisation. La vente directe grâce au circuit court.

L'idée est de faire appel à l'internaute pour que celui-ci s'investisse personnellement. En passant un peu de son temps pour découvrir l'offre immobilière, regarder les plans et les illustrations, lire les notices descriptives, comparer les prix et les loyers, celui-ci dispose de tous les éléments utiles. Il peut ainsi se forger une opinion et surtout il peut demander par lui-même en ligne la réservation du bien immobilier qu'il aura pré-sélectionné.

Ce faisant, il passe en première ligne et économise l'intervention du service commercial traditionnel. Tout naturellement, il en récolte les fruits au travers d'une réduction de prix systématique et d'un montant minimum de 6 % par rapport au prix de la grille du promoteur.

Sur Logement Direct, l'économie sur le prix est donc structurelle et s'applique sur tous les produits et en toute saison, pas uniquement sur quelques produits bradés, mal conçus ou à la faveur d'une promotion de circonstance.

Le lancement du site est déjà effectif et l'offre immobilière a vocation à concerner la France dans son entier, même si son développement passe par un élargissement progressif du nombre de promoteurs partenaires du projet.

Malgré la priorité offerte aux particuliers, les professionnels peuvent également recourir à ses services ; ceci supposant toutefois qu'ils soient rémunérés par les clients qui les auront mandatés pour la recherche.

Circuit court, vente directe, demande de réservation en ligne, documentation sur les produits, information sur les dispositifs fiscaux ou de financement, partenariat avec le courtier en crédit immobilier IN'FI pour une demande de crédit en ligne ; ces traits de caractère font partie de l'offre de services de Logement Direct et constituent sans doute le tronc commun de l'ADN d'une nouvelle espèce d'acteur immobilier.

Sans oublier le résultat : moins cher pour l'internaute !

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : N4QRkd

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires