Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de la Finance > Assurance > Jeune conducteur : 5 conseils pour payer son assurance auto moins cher !

Jeune conducteur : 5 conseils pour payer son assurance auto moins cher !

On entend par jeune conducteur, une personne détentrice d’un permis de conduire de moins de trois ans. D’après l’Association de prévention routière, ce type de profil a quatre fois plus de risques d’être victime d’un accident de la route meurtrier par rapport à un conducteur expérimenté. Devant un tel constat, les compagnies d’assurances appliquent des tarifs très élevés aux jeunes conducteurs pour compenser justement ce risque.

Jeune conducteur : payer son assurance auto moins cher

Opter pour l’assurance au tiers

En matière d’assurance auto, les jeunes conducteurs sont pénalisés par une surprime pouvant atteindre les 100% la première année, la moitié durant la seconde année et le tiers durant la troisième année. Pour éviter de payer une assurance trop cher, misez pour la bonne formule. L’une des plus abordables est certainement l’assurance au tiers. Ce type d’assurance est recommandé pour les voitures d’occasion et si vous ne roulez qu’occasionnellement. Elle permettra de dédommager les dégâts physiques ou matériels causés à un tiers en cas d’accident. Par contre, c’est la seule couverture dont vous bénéficierez. Si vous souhaitez profiter d’une meilleure protection, l’assurance tous risques est idéale, mais son prix est élevé.

Choisir la bonne voiture

En tant que jeune conducteur qui cherche à réduire les frais d’assurance, mettez de côté l’idée d’avoir une grosse cylindrée, car les assureurs estiment que ce genre de véhicule est susceptible d’être à l’origine d’accidents graves en raison de sa puissance. Il en est de même pour le "tunning". Les modifications opérées sur la voiture ne seront pas forcément couvertes par l’assureur, donc, vous serez contraint de payer toutes les charges. Il est plutôt conseillé d’orienter votre choix vers un modèle de puissance faible, à essence, d’occasion et pas très récente.

Miser sur la conduite accompagnée

Pour améliorer vos talents de conducteur, optez pour la conduite accompagnée. Les compagnies d’assurance se montrent moins méfiantes envers ces conducteurs novices. Il est admis que les surprimes baissent de 50% la première année et de 25% la seconde grâce à elle. Les assureurs estiment que votre expérience va entraîner moins de risques d’accident, d’où ce geste.

Solliciter l’assureur "historique" de la famille

Une autre piste à creuser consiste à se rendre auprès de l’assureur de vos parents et voir s’il ne peut pas vous accorder une ristourne. Il est plus facile en effet de créer une relation de confiance avec une compagnie qui a longtemps été celle de la famille. En jouant sur vos talents de négociateur, vous pouvez espérer une remise atteignant les 30%. Pour l’assureur, c’est un client de plus de gagné. Cela lui permet aussi de séduire la nouvelle génération de conducteurs.

La mise en concurrence des assureurs

L’efficacité de cette technique a été maintes fois prouvée. Les compagnies d’assurance font tout pour attirer et fidéliser de nombreux clients. Pour cela, elles sont prêtes à accorder des rabais. De plus, les conducteurs peuvent également négocier leurs contrats en modulant les formules selon leurs besoins. Ils peuvent par exemple demander une baisse de la franchise bris de glace pour augmenter la franchise vol en contrepartie.

Dernier conseil : en adoptant une conduite de qualité sur la route pour éviter tout sinistre, la surprime peut s’annuler au bout de deux ans. Vous avez donc tout intérêt à aiguiser vos aptitudes de conducteur.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : p8FUgM

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires