Investir dans la pierre pour réduire ses impôts : les solutions !

Date : 07/11/2018 - Catégorie : Investissement

Cette page provient du site Le Mag de la Finance
Vous pouvez la visualiser à cette adresse : https://www.lemagdelafinance.com/dossier-27-investir-pierre-reduire-impots-solutions.html

Pour diminuer le poids de l’impôt, opter pour des outils de défiscalisation est une excellente alternative. En matière d’immobilier notamment, l’État a mis en place plusieurs dispositifs qui permettent d’atteindre ces objectifs.

Investir dans la pierre pour réduire ses impôts : les solutions !

Investir en loi Pinel

Investissement immobilier à but locatif, le dispositif Pinel séduit de plus en plus les contribuables grâce à l’importante réduction fiscale offerte pouvant atteindre les 63 000 euros. Il intervient en remplacement de l’ancien dispositif Duflot et sera valable jusqu’au 31 décembre 2021. Cette loi s’adresse aux investisseurs qui veulent faire acquisition de logements neufs répondant aux exigences de la Règlementation thermique et situés dans des zones bien précises où il existe généralement des pénuries de logements.

Pour pouvoir jouir de la réduction fiscale, il est nécessaire que les logements soient loués nus à usage unique d’habitation principale. Le prix de la location ne doit pas être supérieur à 20% des loyers appliqués sur le marché. En outre, la loi Pinel impose une limite de deux logements par an pour un investisseur et un plafond d’investissement de 300 000 euros. Si tous ces critères sont respectés, le contribuable bénéficiera d’une réduction d’impôt de 12% en mettant en location la maison sur une période de 6 ans. La baisse d’impôt passe à 18% pour une location sur 9 ans et 21% pour une période de 12 ans.

Opter pour la loi Giradin

Tout comme la loi Pinel, la loi Girardin a été mise en place dans le but de dynamiser le secteur immobilier dans les DOM-TOM. Il donne droit à une importante réduction d’impôt grâce à des investissements dans des logements neufs dédiés à la location. Son premier avantage est qu’à la différence des autres dispositifs, il est possible de revendre la maison au bout de six ans. Un autre atout de la loi Girardin est le taux de réduction d’impôt qui peut atteindre les 50%. Faire des simulations sur Fiscalement.fr permettra d’avoir un meilleur aperçu des économies possibles.

Bien sûr, pour pouvoir jouir de ces avantages, des exigences sont imposées par l’État. Les logements neufs et construits, inachevés, en construction ou en état de futur achèvement doivent être situés dans les DOM-TOM (Guyane, Guadeloupe, Martinique, Nouvelle-Calédonie, etc.) et loués dans les six mois après achèvement des travaux ou après l’achat. En outre, les locataires doivent respecter des plafonds de ressources bien précis.

Choisir les immobiliers classés ou historiques

Dans l’optique de redonner vie à certains quartiers dégradés, l’État a créé le dispositif Malraux qui permet de profiter de régime fiscal avantageux en investissant dans des bâtiments installés dans un secteur sauvegardé, un quartier ancien ou une zone de protection du patrimoine architectural , urbain et paysager (ZPPAUP). La réduction fiscale est calculée en fonction du coût des travaux réalisés sur les anciens bâtiments. Elle est de 22% dans une ZPPAUP et de 30% dans les secteurs sauvegardés.

À noter que pour ceux qui veulent investir dans des biens immobiliers inscrits à l’inventaire supplémentaire, classés « monuments historiques » ou appartenant au patrimoine national peuvent s’en référer à la loi Monuments Historiques pour pouvoir déduire le coût des travaux de rénovation sur les revenus fonciers.

Imprimer la fiche - Fermer la fenêtre