Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de la Finance > Assurance > Assurance obsèques : définition, fonctionnement, souscription

Assurance obsèques : définition, fonctionnement, souscription

Assurance obsèques : définition, fonctionnement, souscription

Face aux prix très élevés des frais d’obsèques, l’État a autorisé la mise en place des contrats d’assurance obsèques. Financer de son vivant ses propres obsèques pour offrir un soutien financier et moral aux proches et organiser avec précision soi-même ses funérailles, tels sont les arguments en faveur de ce contrat.

Obsèques : des frais très élevés

En France, organiser des funérailles nécessite une somme relativement colossale. L’enveloppe à prévoir se situe entre 3500 et 4500 euros en fonction du choix de la personne, s’il s’agit d’une crémation ou d’une inhumation. Ce tarif comprend notamment l’acquisition d’une concession, les frais de prestations des sociétés de pompes funèbres (cercueil, transport du corps, toilette mortuaire, location de chambre funéraire…), les frais d’ouverture et fermeture du caveau familial, les frais de funérailles, la taxe de crémation ou d’inhumation, les frais administratifs, etc.

La facture grimpe si le décès survient à l’étranger puisqu’il faudra rapatrier le corps. Le coût du transport à lui seul oscille entre 2000 et 5000 euros. Ce tarif n’inclut pas le voyage et le séjour des accompagnants. Compte tenu de tous ces éléments, les frais d’obsèques constituent une charge financière très lourde pour la famille du défunt. Certes, il existe une loi qui oblige les banques à débloquer au moins 5000 euros sur le compte du défunt pour pouvoir organiser ses obsèques.

Cette somme n’est accessible que sur la présentation d’une facture proforma émise par la société de pompes funèbres. Mais que se passe-t-il s’il n’y a pas d’argent dans le compte, que la famille est dans le besoin et n’a pas la possibilité de payer les funérailles ? C’est à ce niveau que la problématique devient grave. Pour éviter une telle situation, la souscription à une assurance obsèques s’annonce comme l’issue la plus favorable.

L’assurance obsèques pour soulager les proches

Un contrat d’assurance obsèques a pour objectif de financer à l’avance de son vivant tous ses frais d’obsèques en contrepartie du paiement d’une cotisation. À l’adhésion du contrat, le souscripteur désigne les bénéficiaires pouvant être une personne morale (une société de pompes funèbres) ou une personne physique (l’époux (se), les enfants ou un autre proche) et qui se chargera d’organiser les obsèques. Il existe principalement deux types de contrats : « en capital » et « en prestations ». Le premier consiste à verser le capital aux bénéficiaires afin qu’ils puissent payer tous les frais des funérailles.

Le second a pour but de financer et organiser directement les obsèques. Le souscripteur a la possibilité de choisir tous les détails liés à ses funérailles allant du choix du cercueil, à celui des fleurs en passant par le déroulé de la cérémonie. Ce type d’assurance doit être souscrit entre 55 et 60 ans afin d’être sûr que le montant des cotisations reste peu élevé, car au-delà de cet âge, il augmente en proportion.

Très important : il ne faut surtout pas confondre « assurances obsèques » et « assurances décès ». Le second permet, non seulement de financer les obsèques, mais aussi tous les droits de succession. Sur le long terme, il permet même de verser une rente ou un capital à ses proches après son décès pour les mettre à l’abri du besoin. Chose qui n’est pas possible avec l’assurance obsèques dont le capital ne doit servir qu’à payer les obsèques et rien d’autre.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : RtKRxG

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires