Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de la Finance > Financement > Le prêt sans apport séduit de plus en plus

Le prêt sans apport séduit de plus en plus

Les emprunteurs ayant déjà souscrit un crédit immobilier et ayant la possibilité d’en cumuler un deuxième sont de plus en plus tentés par l’investissement locatif ou la résidence secondaire, un projet envisageable avec le prêt sans apport.

Le prêt sans apport séduit de plus en plus

Emprunter sans apport : c’est possible ?

Rien n’est impossible. C’est ce que l’on peut retenir des banques en ce moment puisqu’elles mettent le paquet sur les prêts à destination des emprunteurs n’ayant pas d’apport personnel. En fait, la baisse des taux a entrainé de grosses vagues de renégociation de crédit, de rachat de crédit et par conséquent de crédits tout court.

Seulement, aujourd’hui il ne reste plus beaucoup d’emprunteurs en mesure d’emprunter sur du crédit immobilier, il y a les emprunteurs ayant obtenu une situation stable (exemple : CDI) et ceux qui n’ont pas d’argent de côté, c’est-à-dire d’apport pour le financement. Résultat, les banques se sont orientées sur les ménages ayant une capacité d’endettement suffisante mais pas d’apport, en leur proposant des taux et des produits adaptés.

Comment ça se passe ?

Le fonctionnement est somme toute classique puisqu’il suffit de réaliser une demande auprès d’un établissement de crédit ou d’une banque proposant le prêt sans apport, pour simplifier les démarches et gagner du temps, le site internet credit-sans-apport.fr propose justement un service de démarchage gratuit pour obtenir sous 24H les meilleures offres de financement avec les taux du moment les plus bas.

Dès lors que la demande est réalisée, le prêteur va alors demander une liste de justificatifs pour lancer les démarches et proposer ensuite une offre de contrat de crédit. A ce stade, aucun engagement, ce n’est qu’après le délai de réflexion dépassé que le contrat prend effet. Pour l’absence d’apport, les banques proposent généralement un financement à 110%, c’est-à-dire un crédit immobilier dont le montant est majoré de 10% pour couvrir les frais liés à la souscription du contrat.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : UgaBmh

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires